Le Cwarmê ou carnaval de Malmedy

Une immersion au cœur du folklore malmédien vous est proposée à l’atelier du carnaval. Dès son entrée, le visiteur est plongé dans l’ambiance carnavalesque : musique, animations visuelles, costumes traditionnels, documents et objets divers ainsi qu’une borne interactive présentent le Cwarmê sous toutes ses facettes.

Depuis des temps immémoriaux Malmedy vit au rythme de son carnaval. Tradition ancestrale dont les premiers témoignages écrits remontent à 1459, le carnaval de Malmedy s’est forgé au cœur des coutumes locales une identité toute particulière. Il symbolise la fête populaire telle qu’on la rencontrait jadis et dont le Malmédien a fièrement su en conserver certaines particularités.

Avec ses quinze masques traditionnels, ses fanfares, son wallon, ses danses et jeux satiriques, Malmedy s’enflamme avec son carnaval. Une fête où les visiteurs partagent dans un esprit bon enfant et de taquinerie les réjouissances d’avant carême.

Les festivités durent quatre jours, du samedi midi au mardi-gras à minuit. Ces quatre jours sont désignés sous le nom de grandès-haguètes par opposition aux p’titès haguètes qui forment les quatre jeudis-gras précédant le carnaval.

Le dimanche, tous les costumes se retrouvent pour la grande parade colorée et animée où chaque masqué joue un rôle approprié. Cette journée de liesse fait place au lundi, le jour des rôles, représentations humoristiques dont la tradition remonte aux divertissements populaires d’antan. Sur des tréteaux ambulants, les groupes d’acteurs interprètent des rôles qui s’inspirent des ambiances et actualités du pays. Ils raillent, ironisent, ridiculisent en ce parler caractéristique qu’est le wallon. Car le carnaval ne peut exister sans le wallon, tout se chante et se dit en wallon.

Voilà trois jours que Malmedy festoie ! Et pourtant, l’esprit du cwarmê réveille encore les fêtards, les rues s’animent. C’est le jour des Mâssis toûrs où les sociétés sortent individuellement avant le grand brûlage de la Haguète à 19 heures sur la place Albert 1er. Un dernier tour, une dernière révérence, une dernière parade en musique, le cwarmê s’éteint petit à petit…

Toute l'année, visites guidées à la carte. Consulter les tarifs.