Au fil du tan ... un atelier au cachet particulier

Depuis ses origines au XVIe siècle jusqu’à nos jours, le monde du cuir est abordé ici sous toutes ses coutures avec une scénographie attractive où le toucher, les odeurs, les textures et le jeu des lumières offrent une approche physique particulière de ce matériau.

Borne interactive, documents d’archives, outils, projection de films animent cet atelier au cachet tout à fait singulier.

Plus ancienne que celle des papeteries, l'industrie du cuir a pendant des siècles occupé une place de choix à Malmedy.

Les forêts (essentiellement du chêne), l’eau de la Warche et de la Warchenne et les bêtes à cornes fournissaient les matières premières essentielles au développement de cette activité.

Les avis divergent quant à la datation exacte de l’implantation des tanneries. Il est certain toutefois qu’en 1565, plusieurs tanneries étaient en activité. Dispersées dans un premier temps de manière anarchique dans la ville, les tanneries feront l’objet d’une réglementation, car les odeurs des peaux amènent des plaintes au sein de la population.

La qualité des cuirs malmédiens et stavelotains était telle qu’ils détenaient le premier rang sur les marchés en Europe. L’industrie n’a jamais aussi bien fonctionné que lors de la période française où il fallait chausser les soldats de Napoléon.
L’industrialisation du XIXe siècle bouleversera les techniques de production.

Le développement des voies de communication, les avancées technologiques permettront une meilleure productivité des tanneries. Les anciennes granges en colombages et les cuves en bois furent remplacées par des constructions en béton. Parallèlement, la matière tannante traditionnelle cédait le pas à des tanins modernes importés d’Amérique comme le québracho, le châtaignier, le mimosa, cette évolution radicale réduira le temps de tannage de 6 à 8 semaines au lieu de trois pour la méthode ancienne. L’introduction de l’oxyde de chrome, peu avant la guerre 14-18, rendra possible de tanner un cuir un quelques heures.

Beaucoup de tanneries ne passeront pas le cap de ces modernisations et disparaîtront les unes après les autres.

Au début des années 20, on ne comptait plus que douze tanneurs et seule la tannerie Lang passera le cap de la seconde guerre mondiale. En 1998, elle fermera définitivement ses portes. On ne tannera plus de cuirs au 21ème siècle à Malmedy !

Toute l'année, visites guidées à la carte. Consulter les tarifs.